Épicerie de nuit – Comment vendre de la bière la nuit

Les boissons alcoolisées foisonnent dans les établissements de vente spécialisés. Afin d’éviter les tapages nocturnes ainsi que les atteintes à la quiétude de tout un chacun, la vente de ce type de breuvage est fortement encadrée.

Les règles sont très strictes surtout si cela doit se faire la nuit. Comment vendre de l’alcool la nuit ? Découvrez la réponse dans le présent article.

A voir aussi : C’est quoi une bière Pale Ale ?

La vente d’alcool à emporter

Si vous projetez de vendre les bières dans votre épicerie, vous devez avoir la « petite licence à emporter » pour les alcools à 18 ° et celle dédiée aux breuvages supérieurs à ce taux.

Ensuite, participez à l’apprentissage qui vous permettra d’acquérir des notions et le savoir-faire que requiert l’exercice de ce type d’activité la nuit.

A lire en complément : Quelle est la meilleure bière française ?

Vous recevrez en fin de formation un pvban (permis de vente de boissons alcoolisées). Si votre rétablissement propose des produits autres que l’alcool, la réglementation prévoit de mettre une affiche qui encourage la commercialisation des Éthylotests.

Cette dernière se doit d’être visible par la clientèle. Lorsque vous vendez uniquement de l’alcool, il vous faudra commercialiser également les Éthylotests à disposer dans le rayon alcool.

La vente d’alcool sur place entre 22 h et 8 h dans les bars et restaurants

Aujourd’hui, la vente d’alcool est fortement réglementée, surtout si cela doit se faire à des heures nocturnes.  Afin de pratiquer cette activité dans les normes, il vous faut suivre une formation spécifique.

Cette dernière est récompensée par un permis d’exploitation ou un permis de vente de boissons alcooliques la nuit.  Il s’agit là d’une autorisation ayant une durée de validité de 10 années.

La licence est délivrée à nouveau si vous suivez une nouvelle formation. Cette dernière se déroule en 20 h et nécessite que l’apprenant soit présent physiquement.

Le formulaire d’obtention du permis est rempli par l’institution chargée de dispenser les cours.  La formation est basée sur la prévention et la lutte contre l’alcoolisme.

Elle aborde également la protection de mineur, la lutte contre les nuisances sonores ainsi que la répression de l’ivresse publique. Les formateurs insistent également sur la législation des stupéfiants et expliquent clairement les sanctions civiles et pénales.

La vente d’alcool dans une discothèque

Pour vendre de l’alcool dans un établissement de ce type, vous devez disposer d’une licence IV. Ce permis d’exploitation vous est délivré après avoir suivi entièrement la formation dédiée à la formation. La licence obtenue vous permettra d’exercer votre activité pendant 10 ans.

La formation à suivre apprend les mêmes notions abordées plus haut. Néanmoins, l’autorisation de vente d’alcool est susceptible d’être retirée si l’établissement trouble l’ordre public.

Il est également interdit de servir les breuvages alcooliques à la clientèle une heure avant la fermeture de la discothèque. La réglementation prévoit que l’établissement mette à disposition des éthylotests gratuits.

En somme, la vente d’alcool la nuit obéit à certaines réglementations en fonction du type d’établissement où l’activité commerciale doit se réaliser. Cela nécessite aussi l’obtention d’une licence ou d’un permis d’exploitation.

Ce dernier s’obtient à l’issue d’une formation portant sur diverses notions primordiales en matière de vente de boissons alcoolisées.